CAGBCC5CCAUMZD6KCAEQ9I2YCAYP3CAMCAKROF84CAG2LP4PCABYJATRCA8MSI0XCASSBK7BCA5RE2ZACAEWNDCACA54TAJECA6FIQBQCAR0WSK4CAG4HNTWCAZBLSBXCA7NEV37CAYGOL84CA5VA70WCAOB1C1V On connaissait déjà les bienfaits des fameux acides gras Oméga 3 pour la santé. Ces molécules, que l'on trouve notamment dans le poisson, l'huile de colza ou la margarine, sont réputées pour leurs vertus protectrices sur les vaisseaux sanguins. En effet, les Oméga 3 augmentent notamment le taux de bon cholestérol et évitent la formation de caillots dans le sang. Il est donc important d'en consommer pour éviter les risques cardiovasculaires.

Mais ces composés sont depuis peu associés à l'équilibre émotionnel. En effet, ils permettraient de diminuer les problèmes d'anxiété ou de dépression.

La gestation n'y échappe pas, il est également recommandé d'en consommer, et ce à double titre, pendant de la grossesse.

Pourquoi?

* pour le bon développement du foetus

untitled La composition en acides gras du liquide amniotique et du lait maternel est très dépendante de l'alimentation de la maman. Une femme enceinte dispose de ses propres réserves en oméga-3 mais il n'est pas certain qu'elles soient toujours suffisantes. En effet, c'est bien avant la grossesse que les réserves en acides gras poly insaturés sont constituées : elles dépendent donc du mode de vie de la future maman. Il est ainsi conseiller de veiller à manger suffisamment d'oméga-3 dès que l'on pense à concevoir un enfant et pendant sa grossesse.

Les omega-3 de la mère sont transférés au fœtus durant la grossesse, avec une déplétion potentielle pour elle.

Plusieurs études ont montré que les femmes enceintes qui mangeaient beaucoup de poisson ou prenaient des suppléments d'oméga-3 rencontraient moins de complication que les autres: les apports semblent protéger contre la pré-éclampsie, de même que la paralysie cérébrale.

La maman doit donc consommer davantage d’acides gras oméga 3 parce que son bébé lui « prend » les siens. La carence en oméga 3 est également associée à un faible poids de naissance et aux naissances prématurées.

* pour lutter contre le baby blues

baby_20blues Ce trouble de l'humeur, très fréquent dans les jours qui suivent l'accouchement, se traduit par une grosse déprime, des troubles du sommeil, une tristesse...

Or une carence en Oméga 3 serait corrélée avec le risque de voir apparaître ce syndrome. Le lien de cause à effet est manifeste: lorsque la consommation de poisson augmente, la dépression postpartum diminue.

Il serait ainsi essentiel pour les femmes enceintes de faire le plein d'Oméga 3 durant la grossesse et après l'accouchement.

L’incidence de la dépression postpartum est la plus faible dans les pays où la consommation de poisson est élevée (Japon, Hong Kong et Chili) et la plus élevée dans les pays où la consommation de poisson est la plus réduite (Afrique du Sud, Allemagne de l’Ouest et Arabie saoudite).

71058957 Au menu ce soir? Du poisson bien sûr! (ça tombe bien, moi j'adore ça!)